National
Transition écologique

Réemploi solidaire des textiles : la place de l’ESS face aux évolutions de la filière

De 14h à 16h
En ligne
Réemploi solidaire des textiles : la place de l’ESS face aux évolutions de la filière

L’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde ; elle émet notamment 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre chaque année et son impact est plus important que les vols internationaux et le trafic maritime réunis (source : Agence internationale de l’énergie). Plus de 100 milliards de vêtements sont vendus dans le monde, et la production a doublé entre 2000 et 2014 (source : Greenpeace). En France, 624 000 tonnes de textiles d’habillement, linge de maison et chaussures (TLC) sont mis sur le marché chaque année ; soit 2,6 milliards de pièces et l’équivalent de 9,5 kg par an et par habitant. Chaque année, ce sont plus de 239 000 tonnes de TLC qui sont collectés et triés, soit l’équivalent de 3,6 kg par habitant. (source : ADEME, Le revers de mon look)

Cela n’est donc pas sans conséquence pour l’environnement. Face à ce constat, et pour répondre à des besoins de solidarité pour des personnes en précarité économique, les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS) se sont mobilisées depuis plusieurs dizaines d’année pour développer une filière de collecte, de tri et de réemploi-réutilisation des textiles en France et à l’étranger.

La filière textiles est cependant en pleine évolution ces dernières années : prélèvement de la « crème » en amont des points de collecte, notamment du fait des plateformes de revente entre particuliers ; difficulté de revente des textiles réemployés à l’étranger en période de crise sanitaire et de fermeture des frontières alors que 95% des TLC réemployés le sont à l’étranger ; volonté des metteurs en marché de développer une filière industrielle du recyclage des textiles en Europe… Les organisations historiques de l’ESS de cette filière sont donc amenées à faire évoluer leurs pratiques et leur positionnement.

ESS France vous propose un webinaire, organisé le mardi 26 avril de 14h à 16h et introduit par son président Jérôme Saddier, qui sera l’occasion de répondre à cette question grâce aux interventions suivantes :

S'inscrire au webinaire
Publié le 22/03/2022

Partager sur