Présidentielles 2017 : Finansol fait 10 propositions pour développer la finance solidaire

ESS France

Pourquoi et comment développer la finance solidaire ?

Membre d'ESS France depuis 2015, l'association Finansol, dont la mission est de promouvoir la solidarité dans l'épargne et la finance, a publié son livre blanc sur la question du changement d'échelle de la finance solidaire.

Elle appelle les pouvoirs publics à faire du développement de la finance solidaire un projet politique à part entière. En effet, l'épargne solidaire a engrangé 8,5 milliards d'euros d'encours en 2015 pour un million de souscripteurs.

Finansol insiste notamment sur les besoins environnementaux et sociétaux importants de la France, qui compte 8,5 millions de personnes en situation de pauvreté, alors que 10% de la population active est au chômage.

L'entreprenariat nécessite également une attention particulière, non seulement pour offrir la possibilité à la nouvelle génération de créer des entreprises qui ont du sens, mais aussi de changer l'échelle de l'économie sociale et solidaire.

De fait, l'association déplore qu'en dépit d'une progression continue de 20% par an et la forte mobilisation de ses acteurs, l'épargne solidaire ne représente que 0,19% du patrimoine financier des Français.

Avec l'aide du Financement Participatif France (FPF), du Centre Français des Fonds et Fondations (CFF), du Réseau des Administrateurs de l’Investissement Responsable (RAIR), et du Mouvement des Entrepreneurs Sociaux (MOUVES), Finansol a donc retenu 10 propositions et mis en ligne une pétition (1001PACT) afin d'inciter les pouvoirs publics à mieux considérer et développer la finance solidaire.
 

Finansol : 3 axes de développement pour changer d'échelle

Collecter davantage d’épargne solidaire

  • Proposition 1 : Rendre obligatoire la présentation d’un contrat d’assurance-vie solidaire dans la gamme de tout assureur-vie.
  • Proposition 2 : Proposer une offre d’épargne réglementée solidaire.
  • Proposition 3 : Rendre l’épargne salariale solidaire plus attractive.
  • Proposition 4 : Soutenir le développement de l’actionnariat solidaire.
  • Proposition 5 (proposition soutenue par Financement Participatif France) : Rendre les titres des entreprises de l’économie sociale et solidaire éligibles aux plateformes de financement participatif.

Ouvrir l’investissement solidaire aux investisseurs institutionnels

  • Proposition 6 (proposition soutenue par le Centre Français des Fonds et des Fondations et le RAIR): Permettre aux caisses de retraite, aux assureurs, aux fondations et aux fonds de dotation de financer les entreprises solidaires.

Améliorer la prise en compte de l’investissement solidaire par les pouvoirs publics

  • Proposition 7 : Renforcer la garantie « fond propres » de Bpifrance.
  • Proposition 8 : Reconnaître la spécificité de l’investissement et du financement solidaires à travers la formalisation par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) d’une doctrine adaptée.
  • Proposition 9 (proposition soutenue par le MOUVES): Clarifier l’attribution de l’agrément « entreprise solidaire d’utilité sociale » tout en maintenant son exigence.
  • Proposition 10 : Agir pour une reconnaissance européenne des investisseurs et des entreprises solidaires.
     

Documents source à télécharger

Pour en savoir plus sur les propositions de Finansol et consulter le livre blanc, rendez-vous sur la page prévue à cet effet ou visionnez le document.

En lien avec ce contenu

Sphère :
Secteurs de l'ESS :
Image représentant le logo Finansol