PLF 2018 : Nouveau communiqué de presse de l'Udes

ESS France

PLF 2018 : pour l'UDES, la baisse des contrats aidés et de leur financement va fragiliser les associations qui accompagnent des publics précaires vers l'emploi

L’Assemblée nationale a rejeté un amendement visant à maintenir le niveau de prise en charge des contrats aidés.
 
Cela conduit l’Etat à diminuer de 30% en moyenne la prise en charge d’un contrat d’accompagnement dans l’emploi dit CUI-CAE passant de 521,60€ à 369,20 € par mois.
 
La mesure vient profondément déstabiliser le secteur associatif déjà soumis à la baisse drastique des contrats aidés : 320 000 ont été signés en 2017 et 200 000 sont prévus pour 2018.  
« Cette double baisse a de graves conséquences non seulement sur l’activité mais aussi sur le modèle économique d’un certain nombre d’entreprises de l’économie sociale et solidaire, au-devant desquelles les associations, intervenant auprès de publics fragiles ou encore sur l’employabilité et l’insertion des personnes les plus éloignées de l’emploi.
Nous espérons maintenant que les sénateurs pourront réintroduire cette mesure absolument essentielle pour la vitalité du secteur » indique Hugues Vidor, Président de l'UDES.
L’UDES précise que le budget proposé pour l’économie sociale et solidaire en 2018 apparaît déséquilibré et en décalage avec les besoins du secteur. Les entreprises sociales et solidaires, fondées sur un principe d’utilité sociale et représentant aujourd’hui plus de 10% de l’emploi, demandent davantage de moyens pour une politique plus ambitieuse.  

Documents source à télécharger

Le Communiqué daté du 08 novembre 2017 est accessible et téléchargeable sur le site de l'Udes.

En lien avec ce contenu

Sphère :
Logo UDES - Union des employeurs de l'économie sociale et solidaire