PLF 2018: Le CNCRESS présente ses premiers éléments d'analyses pour l'ESS

ESS France

Dans son communiqué du 05 octobre 2017, le CNCRESS livre ses premiers élements d'analyse sur la place de l'ESS dans le projet de loi de finances 2018.

Place de l'ESS au sein du projet de loi de finances (PLF) 2018

Depuis la loi du 31 juillet 2014, les crédits fléchés directement vers l’ESS sont restés relativement stables (on notera une légère baisse amoindrie par le travail de lobbying des acteurs et de parlementaires engagés). Ces crédits, inscrits au sein d’une action ESS dédiée ont été affichés dans différentes missions et programmes au cours des dernières années: solidarité, économie, écologie. Ses différents éléments ne nous semblent pas être un facteur facilitant le développement de l’ESS.

En ce qui concerne l’intégration de l’action ESS (action N°14) au sein du programme 159 « Expertise, information géographique et météorologique » elle nous apparait surprenante bien que nous comprenions la nécessité d’intégrer les crédits ESS au sein de la mission « Écologie, développement et mobilité durables », mission ministérielle du Ministère de la Transition écologique et solidaire à laquelle est rattaché l’ESS sous cette nouvelle mandature.  Rappelons qu’en 2017, l’ESS, rattachée à Bercy, prenait racine au sein du programme 134 « Développement des entreprises et du tourisme ».



Dispositif local d'accompagnement (DLA) entre rapatriement et baisse des crédits

Les crédits du DLA, nouvellement intégrés à l’action ESS, passent de 10,4M à 8,6M ce qui ne nous semble pas être satisfaisant. Nous souhaitons qu’il puisse y avoir, un rétablissement des crédits alloués en 2017.  En effet, suite à l’annonce brutale des coupes budgétaires dans les contrats aidés, la baisse des crédits du DLA viendrait impacter un tissu, notamment associatif, déjà en difficulté. Par ailleurs le DLA bénéficie, à l’instar d’autres dispositifs, à nombre de petites structures de l’ESS.

Chambres Régionales de l'ESS et incitatives régionales

Depuis trois ans les CRESS ont eu à cœur de développer ces missions, avec des résultats significatifs mais encore trop limités car les moyens mis en œuvre sont insuffisants (un ETP voir un et demi pour assurer l’ensemble des missions de loi ESS limite leur champ d’action et par contrecoup les possibilités de développement territorial de l’ESS). Aussi nous demandons à ce que le financement des CRESS soit réévalué à la hausse, pour atteindre, à minima, le même montant qu’en 2017, soit + 350 000 euros.

Acteurs nationaux et locaux

Fléché sur le financement des centres ressources, des têtes de réseaux, des organismes fédérateurs mais aussi sur la promotion de l’ESS cette sous action baisse de 250 000 euros. Nous demanderons à ce qu’elle puisse être portée à hauteur des crédits alloués en 2017.

Augmentation des dépenses de fonctionnement

« Ces crédits financeront la promotion et le développement de l’ESS par l’organisation de conférences, de colloques et d’événements, organisés par la Délégation à l’économie sociale et solidaire (notamment lors du mois de l’ESS), ainsi que le développement et la mise à jour du portail des acteurs de l’ESS (ESSpace). Ils permettront le co-financement de journées de sensibilisation et de formation à l’ESS à l’attention des agents de l’État et des collectivités territoriales, participant ainsi à l’acculturation des personnels de ces administrations aux particularités de l’ESS et à son rôle dans le lien social et le développement économique des territoires. Enfin, ils couvriront les frais de fonctionnement du réseau des correspondants régionaux de l’ESS» Extrait du programme 159. L’augmentation d’environ 30% de ces crédits nous paraît être une bonne chose.

Booster l'innovation sociale

Cette sous action, nouvellement créée, nous semble très positive. « Les dépenses […] viseront, notamment, à encourager les actions et programmes d’innovation sociale, pour certains dans le cadre de contrats à impact social. Elles viseront également à dynamiser leur impact dans les territoires, notamment dans le cadre de pôles territoriaux de coopération économique. » Extrait du détail du programme 159. A noter qu’elle prévoit des autorisations d’engagement supérieur aux crédits de paiement, pour 1 million d’euros, permettant ainsi aux acteurs de proposer d’autres initiatives en cours d’année.

La suite

Le réseau des CRESS, globalement satisfait des crédits alloués à l’ESS, poursuivra l’analyse détaillée du PLF 2018 (rappelons que l’ensemble des crédits ne sont pas directement inscrit dans l’action ESS) et travaillera activement au rétablissement des crédits alloués au DLA et aux organismes locaux, régionaux et nationaux de l’ESS en collaboration avec les acteurs.



Documents source à télécharger

Contact Presse : CNCRESS _ Chloé LEUREAUD - chloe.leureaud@cncress.org - 01 49 88 52 53

En lien avec ce contenu

Sphère :
Secteurs de l'ESS :
Logo du CNCRESS