Contrats aidés : Le MES publie une lettre ouverte au gouvernement

ESS France

Après les réactions de l'UDES et du Mouvement associatif, Le Mouvement pour l'Economie Solidaire (MES) a interpellé le gouvernement sur le gel puis la réduction des contrats aidés décidé par le Premier Ministre Edouard Philippe et la Ministre du Travail Muriel Pénicaud.

​"Engagement pour la transition..."

Le MES y rappelle le rôle des entreprises solidaires et des associations, qui "contribuent à la création de richesse et soutiennent l'ensemble de l'économie nationale [...]" , par "leur engagement pour la transition énergétique et écologique et la justice sociale", qui évoluent déjà "dans un contexte de diminution des subventions [et de] baisses des dotations aux collectivités locales [...]".
 

"Développement et emploi d'utilité sociale"

Pour Le MES, "les contrats aidés reconnaissent de fait le caractère d’utilité sociale et d’intérêt général des structures associatives et des entreprises solidaires​". L'association se joint à "l'ensemble des réseaux de l'ESS et de l'insertion par l'activité économique pour dénoncer une vision réductrice de l'efficience des contrats aidés" et attend entre autre la nomination d'un haut-commissaire dédié à l'ESS, ainsi qu'un financement "volontariste" du secteur.

"Le MOUVEMENT POUR L’ECONOMIE SOLIDAIRE demande aujourd’hui au gouvernement de surseoir à sa décision de réduction des emplois aidés, notamment vis à vis du secteur associatif et de lancer une large concertation avec l’ensemble des acteurs, organisations sociales et solidaires concernées".

​Documents source à télécharger

Consultez la lettre officielle du MES sur les emplois aidés.

En lien avec ce contenu

Sphère :
Logo Le MES - Mouvement pour l'économie solidaire