Le mot du Président

Roger Belot

Durant la campagne présidentielle qui s’est soldée par la victoire d’Emmanuel Macron à la présidence de la République le 7 mai, plusieurs engagements ont été pris par le futur Chef de l’Etat en faveur de l’Economie Sociale et Solidaire.

Consultables sur le site internet du mouvement en Marche !, ces engagements ont été confirmés par un courrier adressé aux acteurs et forces vives de l’ESS le 20 avril. Emmanuel Macron y fixe 4 grands objectifs pour le secteur :  

  1. « Libérer les énergies des entreprises de l’ESS »
  2. « Encourager l’innovation sociale »
  3. « Soutenir le modèle associatif »
  4. « Encourager la finance solidaire »

Pour y parvenir, le Chef de l’Etat souhaite la mise en place de plusieurs mesures et réformes visant à développer les différentes composantes de l’ESS ; réformer le droit des associations, favoriser les synergies avec la French Tech, développer l’emploi et accélérer le changement d’échelle des entreprises de l’ESS ou encore établir un « Social BusinESS Act ».

Ce dernier « pacte » "rassemblera l’ensemble des mesures d’ordre fiscal, règlementaire et législatif permettant d’accélérer la performance économique et l’impact social et environnemental des entreprises de l’ESS, quel que soit leur statut. Il encouragera également les coopérations et regroupements qui permettront aux entreprises de l’ESS de s’insérer dans la chaine de valeur, de changer d’échelle pour répondre à davantage de besoins sociaux et environnementaux, ou pour répondre aux exigences de la commande publique, notamment en termes de volume"​.

ESS France et l’ensemble de ses membres se réjouissent des propositions du Président de la République et se félicitent de la nomination de Nicolas Hulot au poste de Ministre d’Etat en charge de l’ESS. Nous sommes prêts aujourd’hui à nous engager aux côtés du Ministère de la Transition écologique et solidaire pour co-construire une politique favorable à l’ESS. Ainsi, nous souhaitons que les mesures énoncées soient élaborées dans un processus de type « Grenelle de l’ESS », qui nous parait le mieux à même de rassembler les énergies, et s’inscrivant dans ce même Social BusinESS Act.

Roger BELOT

Président d’ESS France

La Chambre française de l’économie sociale et solidaire

Portrait de Roger Belot